+ de critères

Annie Ernaux prix Nobel de littérature

Annie Ernaux prix Nobel de littérature

Elle succède au romancier tanzanien Abdulrazak Gurnah, Annie Ernaux est la seizième Française à recevoir la distinction suprême, huit années après Patrick Modiano. Le prix lui est décerné pour "le courage et l’acuité clinique avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle."

Agrégée de lettres modernes, elle a été professeur de lettres à Bonneville, à Annecy, à Pontoise puis et au Centre national d’enseignement à distance (CNED). Elle publie Les Armoires vides en 1974, obtient le prix Renaudot pour La Place en 1983. Suivent notamment Une femme en 1988, Passion simple en 1991, Journal du dehors en 1993, La Honte en 1997, L'Evénement en 2000 (adapté au cinéma par Audrey Diwan en 2021), Se perdre en 2001, Les Années en 2008 pour lequel elle obtient le prix Marguerite-Duras, le prix François-Mauriac et le prix Strega de la littérature européenne. Viendront ensuite L'Atelier noir en 2011, Retour à Yvetot en 2013 ou encore Mémoire de fille en 2016. Son dernier ouvrage, Le Jeune homme, est sorti au printemps.

Le Nobel vient couronner cette œuvre qui avait déjà été récompensée par le Prix de la langue française, le prix Marguerite Yourcenar de la Société civile des auteurs multimédia (SCAM), le prix Formentor, le prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco, le prix Würth (Allemagne) et le prix Mondello (Italie).


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants