+ de critères

Kalina Raskin ou l'art du biomimétisme

Kalina Raskin ou l'art du biomimétisme

Derrière ce doux patronyme d’origine bulgare se cache une jeune scientifique à l’influence impressionnante. Pour preuve, Kalina Raskin a reçu le 21 novembre dernier le prix de la femme d’influence économique lors de la cérémonie qui s’est tenue au Palais Brongniart à Paris. Un drôle de prix pour une scientifique ? Pas si sûr… tant elle influence la recherche et le développement des multinationales
Née en 1981 de deux parents architectes, c’est tout autre chose que des édifices que Kalina Raskin a finalement bâti. Après des études brillantes en physique et chimie puis en neurosciences, discipline où elle obtient un doctorat, elle s’intéresse très vite au biomimétisme, cette approche en recherche et développement, qui consiste à s’inspirer des mécanismes, propriétés et fonctions des organismes vivants, de leurs comportements au sein de leur écosystème, afin d’adopter des solutions et des innovations durables. De cette « bio-inspiration » nait alors une véritable vocation, qui s’épanouit au Centre européen de biomimetisme (Ceebios) qu’elle dirige depuis 2014. Depuis lors, l’ingénieure physico-chimiste, chercheuse, enseignante et conférencière aguerrie s’est donnée la mission d’accompagner les départements R & D des entreprises du CAC 40 afin qu’ils trouvent dans la nature des idées d’innovations sobres et durables. A la tête d’une équipe de 25 personnes, Kalina Raskin influence de très grandes entreprises comme L’Oréal, EDF, Renault ou encore Eiffage, parmi tant d’autres. Un exemple de la magie du biomimétisme ? Ce projet appelé Ecotone Arcueil, lauréat du concours « Inventons la métropole du Grand Paris », qui propose des structures très légères inspirées des… ailes des libellules. Observer la nature et s'en inspirer est un art, une science et un métier.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants